•  

    D'importantes modification

    pour accéder à la ferme sont en cours !

     

     Ne vous fiez pas à votre GPS, il vous conduirait dans une impasse...

    Alors, suivez le guide !

     

    Désormais, vous ne pouvez plus accéder chez nous en traversant la cour de ferme se situant en haut de notre village Leteurie

    En attendant une prochaine signalisation sur les axes de circulation, voici quelques indications qui vous seront utiles

     

    Si vous venez de la route de St James en empruntant la D 14

    • Avant l'entrée dans St Georges, traverser une zone limitée à 70 km/h
    • La zone artisanale "Mon rêve" se situe sur votre gauche
    • Repérer le magasin AGRIAL à une intersection (situé à gauche)
    • Tourner à droite (un nouveau pavillon est bâti à l'angle de ce chemin)

     

    Venant de St James sur la D 14

    En venant de St James

     

     

    • Tourner sur la gauche, après un nouveau pavillon

    L'ancien accès... Le nouveau sens de circulation

    Accès à la ferme - En venant de St James

     

    • Descendre le chemin, traverser le hameau du "Clos sec"

    Traversée du hameau "Clos sec"

    Accès à la ferme - En venant de St James

     

    • Continuer à descendre, en empruntant le nouveau chemin d'accès au futur lotissement "Les poiriers"

    La descente vers le futur lotissement "Les poiriers"

    Accès à la ferme - En venant de St James

     

    • S'engager dans le futur lotissement, en suivant le nouveau chemin

    Le futur lotissement

    Accès à la ferme - En venant de St James

     

    • Après un virage, longer une grange bardée de bois sur la gauche
    • Se garer sur le bas-côté, à droite
    • Vous êtes au village de LETEURIE

    Vous y êtes !

    Accès à la ferme - En venant de St Georges

     

    Si vous venez à notre marché à la ferme du vendredi soir,

    le local de vente se situe dans la grange bardée de bois,

    l'entrée se faisant par le pignon ouest.

    Nouveau chemin d'accès à la ferme 1° étape...

     

     

    Pour repartir de chez nous :

    Désormais le chemin qui monte dans notre hameau, au delà de notre maison, est sans issue (voie privée).

    Vous pouvez faire demi-tour dans notre cour, sur la gauche.

    Pour votre retour, vous devrez donc emprunter le même chenin qu'à l'aller et retrouver l'axe St Georges/St James.

    Demi-tour dans notre cour

    Accès à la ferme - En venant de St Georges

     

    Les autres jours de la semaine :

    Nous sommes, en général, dans nos jardins.

    Ils se situent, côté sud, à l'arrière de la grange bardée de bois. Il suffit de franchir le grand portail métallique pour entrer. Les jardins sont immédiatement visibles depuis le portail.

    L'entrée des jardins

    Nouveau chemin d'accès à la ferme 1° étape...

    Si nous ne sommes pas dans nos jardins, nous sommes, peut-être à la maison.

    Celle-ci se situe moins de 10 m plus loin, sur la gauche, le long du nouveau chemin. On y accède en entrant dans une cour ouverte sur ce chemin, puis en empruntant la petite allée entre la maison et un joli muret de pierres.

    La cloche est là... Sonnez... Si nous sommes présents, nous vous accueillerons avec plaisir !

    ... Sinon, laissez-nous un message dans la boîte à lettre qui se situe contre le pignon de la maison.

    Soyez les bienvenus !

    Nouveau chemin d'accès à la ferme

     

     


    votre commentaire
  • L'année précédente, nous avions cultivé un petit carré de pommes de terre de variété "Ditta", sous la paille.

    Cette année, nous avions réservé un "Jardin" complet pour expérimenter de nouvelles variétés et, ainsi, tester leur adaptation à notre terre (croissance, volume, maladie... ) et leur qualités gustatives.

    Avec l'épisode de la grêle, les résultats ce ce test sont faussés.

    Nous pourront, néanmoins, apprécier leur qualités à la cuisson et à la dégustation. Nous mettrons nos "mangeurs" à contribution, afin que nous déterminions, ensemble, les variétés à retenir pour les années à venir.

    Galerie de portraits de ces patates

    Focus sur les pommes de terre

    Les 7 variétés sont photographiées par paires, de gauche à droite et de bas en haut :

    • 1° rangée (en bas) : "Eden" et "Kerpondy"
    • 2° rangée (au milieu) : "Bleue de la Manche", "Ditta" et "Corne de gatte"
    • 3° rangée (en haut) : "Allians" et "Désirée"

    Chair ferme :

    • Allians
    • Ditta
    • Corne de gatte

    Chair à "tout faire" :

    • Eden
    • Kerpondy
    • Désirée
    • Bleue de la Manche

    A ne pas oublier :

    les pommes de terre, récoltées à l'automne, peuvent se conserver longtemps, dans une atmosphère fraîche et à l'abri de la lumière.

     


    votre commentaire
  •  

    Avec la grêle du 24 juillet, les plants de pommes de terre avaient beaucoup souffert. Branches cassées, feuilles déchiquetées, autant de "portes ouvertes" pour une attaque en règle du mildiou.

     

    Le carré de patates 4 jours avant la grêleFanage des plants de pommes de terre

      

    Etat sanitaire parfait, grâce à nos préparations à base de plantes

     

    Fanage des plants de pommes de terre

     

    Deux jours après l'orage… Massive attaque du mildiou 

    Fanage des plants de pommes de terre

     

    Malgré quelques jours secs, bien aérés et des soins "palliatifs" exceptionnels (passage immédiat d'une décoction de prêle, puis, 4 jours plus tard, passage de bouillie bordelaise), les plants n'ont pas résisté bien longtemps à l'offensive de la maladie.

    Depuis, la pluie tombée en abondance a achevé le "travail". Il fallait faner.

     

    Fanage commencé le 13 août… interrompu par plusieurs jours de pluie

    Fanage des plants de pommes de terre

    Carol a pu commencer cette tâche ardue (taille au sécateur), puis, interrompue par la pluie, le fanage a pu reprendre cet après-midi. Il reste une grosse journée de travail pour finir le carré, ensuite, il nous faudra attendre environ 3 semaines pour passer l'arrache patates et récolter les 5 variétés semées cette année.

    Nous écrirons prochainement un article qui sera dédié à cette récolte.

     


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires