•  

    Avec l'annonce du printemps, les jeunes pousses de toutes sortes de délicieuses "sauvages" s'offrent à nos cueillettes. A peine sortie de terre, elles sont irrésistibles !

    Aujourd'hui nous avons profité d'une journée de répit (il pleut depuis 2 semaines !), pour cueillir et préparer le premier pesto de l’année 2015.

    Composition :

    • ortie
    • plantain lancéolé
    • oseille
    • primevère (feuille)
    • achillée millefeuilles
    • épiaire
    • cardamine hirsute
    • pulmonaire

     

    Sans oublié l'huile d'olive, les noisettes et l'ail (en attendant l'ail des ours fin mars).

    Alors, si ça vous tente... Nous vous souhaitons une belle année de bonnes cueillettes !

     

     Étiquette d'un pesto d'été... Notre Sauvageon !

    Le pesto nouveau est arrivé !

     

    Et n'oubliez pas, nous vous proposons un pesto de "sauvages" de saison,

    le fameux, l'unique, le délicieux

    "Sauvageon" !

     

     

     


    votre commentaire
  •  

    Cet hiver, nous avons concentré nos efforts sur la mise en place de haies fruitières.

    Nous avons profité de ce "gros" chantier pour compléter le sun trap mis en place l'hiver 2013-2014.

    Aux arbres citoyens !


    L'arbre rempli de nombreuses fonctions, tous ces effets sont utiles :

    • "parasol" : l'arbre créé sous nos latitudes une zone d'ombre de 0,5 à 1 fois sa hauteur, qui atténue l’évapora on du sol et la transpira on des organismes vivants (25 à 30 %) (Soltner, 1988) 

    • "parapluie" qui atténue la force des précipitations et donc l'érosion des sols 

    • "paravent", ou plutôt "brise-vent" (le vent est ralenti mais l'air peut passer) qui dissipe la force des courants d’air en les filtrant, lorsque les arbres sont en masse. Ce qui diminue l’assèchement, le réchauffement ou le refroidissement des espaces 

    • "éponge" qui facilite l'infiltration de l'eau et la retient dans les sols 

    • "climatiseur" (circula on et hydrata on de l’air) qui permet de diminuer jusqu’à 5°C la température ambiante, comme de protéger du gel les cultures en hiver 

    • "ventilateur" ou "aérateur" : l’arbre brasse imperceptiblement l’air, et filtre les aérosols qu’il contient, dépoussière, désodorise et même désinfecte 

    • "brumisateur" : car l’arbre transpire et hydrate ainsi la masse d’air, la chargeant de molécules qui procurent une sensation de bien-être 

    • "source de rosée" : le ralentissement du vent, dans la zone protégée par une haie par exemple, induit un taux d'humidité de l'air supérieur à l'origine d'une température plus faible et d'un accroissement du dépôt de rosée 

    • "radiateur", en interférant sur le rayonnement solaire. Il reflète jusqu'à une distance de 4 fois sa hauteur les radiations du soleil, mais aussi celles qui sont réémises par le sol, et il les relibère progressivement la nuit. Le bilan radiatif est globalement positif lorsqu'il existe un maillage arboré qui tient compte de l’exposions au soleil. 


     

    Nous nous sommes inspirés des principes de la permaculture en plantant une grande diversité d'espèces d'arbres, arbustes et autres végétaux comestibles... Le schéma suivant parlera de lui-même !

    Aux arbres citoyens !

    1 – La canopée :
    composée de grands arbres à fruits ou à noix : cerisiers, pruniers, châtaigniers, figuiers, pommiers, poiriers, pacaniers...

    2- La strate des petits arbres :
    arbres à fruits et noix de moindre développement : pêchers, nectariniers, abricotiers, sureaux... ou grands arbres comme pour la canopée mais taillés à des dimensions moindres.

    3 - La strate arbusive :
    arbustes et buissons : groseilliers, mûriers, framboisiers, cognassiers, amélanchiers...

    4 – la strate herbacée :
    légumes-fruits, légumes-feuilles, fleurs, plantes aromatiques et médicinales...

    5 – les couvre-sols :
    fraisiers, ail des ours, aromatiques rampantes...

    6 – les lianes :
    elles vont grimper sur les strates hautes pour occuper l'espace inoccupé des troncs et branches :
    kiwis, vignes, passiflore, haricots à rames, courges, concombres...

    7- les racines :
    ail, oignons, poireaux, pommes de terre, betteraves, radis, carottes, panais, consoude...
     

    Le design que nous avons choisi de mettre en œuvre, s'est imposé après avoir découvert le modèle proposé par le québecois  Stefan Sobkoviak.

     

     

    Une centaine d'arbres fruitier et autant d'arbustes à petits fruits ont été mis en place les derniers mois. Dans les semaines à venir, d'autres arbres et végétaux (comestibles) complèteront les haies créées.

    Une alternance d'arbres fruitiers de d'arbustes fruitiers fixateurs d'azote (1 fixateur pour 2 arbres), nous a paru un bon moyen d'assurer la fertilisation durable de nos plantations.

    Parmi ces fixateurs, le caraganier de Sibérie (Cragana arborecens). Outre les fruits qui pourront être récoltés, ses rameaux, une fois coupés, serviront de mulch en complément de la couverture de broyat de bois dont nous allons recouvrir les zones de plantation.

    Les 4 allées nouvellement plantées

    Aux arbres citoyens !

    Les haies fruitières seront complétées par de nouveaux "étages" végétaux, plantes aromatiques, fleurs, légumes vivaces, légumes racines. Le choix des végétaux est réalisé sous la forme de "guildes" (associations bénéfiques de végétaux).

    L'objectif est de reproduire un milieu dense, très diversifié, attractif pour les auxiliaires (insectes), les oiseaux et mellifère.

    Ces haies, en évoluant, devrait nécessiter peu d'entretien et offrir des récoltes abondantes.

    D'autres plantes pérennes fixatrices d'azote complèteront les haies, les commandes sont en cours, nous dédieront un prochain article à leur sujet.

    Voici quelques exemples d'arbres et arbustes nouvellement adoptés :

    • pommier
    • pêcher
    • cognassier
    • prunier
    • amélanchier
    • cassissier
    • framboisier
    • gogi
    • eleagnus (fixateur d'azote)
    • argousier (fixateur d'azote)
    • caraganier (fixateur d'azote)

     

    Certains de ces arbres seront a greffer. Les autres commenceront à donner leurs fruits d'ici 3 à 5 ans.

    Une haie dédiée aux figuier a aussi été créée, sur les mêmes principes, elle est complétée par une zone dédiée aux arbres "isolés" (arbres à grand développement) :

    • cerisier
    • amandier
    • arbre de Judée (fixateur d'azote)

     

    Une série de petits fruitiers ont été installés, certains serviront au bouturage et futures semences pour enrichir les haies fruitières :

    • kiwaï et kiwi
    • framboisier
    • myrtillier
    • groseillier
    • vignes (variétés, résistantes, de raisins de table)

     

     La haie des figuiers

    Aux arbres citoyens !

    Enfin, les 8 jardins dédiés aux légumes ont été partiellement bordés de fruitiers, selon les mêmes principes que les haies fruitières.

    Nous tenons à remercier Pierro, stagiaire en formation horticole à Quimper, pour son aide efficace durant 3 semaines. Nous le retrouverons, cette fois pour 6 semaines, en juin et juillet, cette fois, du côté des légumes !

     

    Afin de finir cette première tranche de plantation, nous aurons, très prochainement, besoin de volontaires ou woofers... Restez connectés !

     

     

    Enregistrer


    votre commentaire



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires