•  

    Cueillir des plantes sauvages n'est jamais anodin !

    Voici donc quelques conseils de cueillette qui peuvent accompagner vos projets.



    Cueillir, sans détruire, cueillir sans risque...

    Cueillir plaisir, cueillir responsable, cueillir durable…

     

    Quelques conseils de cueillette sauvage



    • Les confusions, même après de longues années de pratique sont possibles et peuvent avoir de graves conséquences. Quelques plantes toxiques, très communes, partagent le même biotope que d'excellentes comestibles.

    • Ne pas toucher aux plantes protégées (se renseigner localement), ni à celles qui poussent en haute montagne dans des tourbières, et dans les zones à végétation protégée.

    • Ne jamais ramasser une plante solitaire. Ne prendre que celles qui poussent en grand nombre sur le site. Les "mauvaises herbes", par définition abondantes, représentent les meilleurs des "légumes" sauvages.

    • Ne pas déraciner une plante sauf si l'on en convoite la racine. Dans ce cas, se contenter d'éclaircir le "champ", en laissant plusieurs spécimens en place. Ces derniers profiteront (pour se développer), de cet acte de jardinage sauvage !

    • Couper délicatement les fleurs, pousses ou feuilles, entre le pouce et l'index, avec l'ongle, au couteau si nécessaire, pour éviter d'arracher toute la plante ou de la blesser inutilement.

    • Dans la mesure du possible, ne prélever que quelques feuilles sur une plante, pour ne pas la détruire (sans photosynthèse, la plante meurt).

    • Éviter de prendre à la plante toutes ses fleurs et ses graines, elle en a besoin pour se reproduire.

    • Ne ramassez que ce dont vous avez besoin, si possible le jour même, sachant que toute plante, sauvage ou cultivée, doit être mangée ou mise à sécher aussi fraîche que possible.

    • Ne pas récolter toutes les noix ou toutes les baies, en laisser pour les oiseaux, écureuils et autres animaux qui s'en nourrissent.

    • N'utilisez pas de sac plastique lors de la cueillette, elle y chauffent, s'asphyxient et noircissent. Panier d'osier, sac de toile ou en kraft sont parfaitement adaptés.

    • Ne cueillez que si vous êtes certains que le lieu de cueillette est exempt de pollutions chimiques ou occasionnées par des animaux vecteurs de maladies.

    • Formez vous en vous documentant et en cueillant en compagnie de cueilleurs aguerris.

    • Si vous cueillez avec des enfants, accompagnez leur cueillette de tous ces conseils. Encouragez les, c'est une activité valorisante qui procure de l'estime de soi, de l'autonomie et le sens des responsabilités !

     

    Au cas où...

    Centres antipoison de France :

    ANGERS 02 41 48 21 21

    BORDEAUX 05 56 96 40 80

    LILLE 0800 59 59 59 

    LYON 04 72 11 69 11

    MARSEILLE 04 91 75 25 25

    NANCY 03 83 22 50 50 

    PARIS 01 40 05 48 48

    STRASBOURG 03 88 37 37 37

    TOULOUSE 05 61 77 74 4

    Vous pouvez retrouvez cette liste sur :

     


    Nous vous souhaitons de belles cueillettes !

     

     


    votre commentaire
  • La liste est longue, alors, pour le bon affichage des pages du blog, alors, on remet çà !

    Matricaire

    "Salade sauvage" (suite)

    Mouron blanc

    "Salade sauvage" (suite)

    Nombril de Vénus

    "Salade sauvage" (suite)

    Oseille commune

    "Salade sauvage" (suite)

    Pissenlit

    "Salade sauvage" (suite)

    Plantain Lancéolé

    "Salade sauvage" (suite)

    Primevère acaule

    "Salade sauvage" (suite)

    Pulmonaire

    "Salade sauvage" (suite)

    Roquette sauvage

    "Salade sauvage" (suite)

    Violette blanche

    "Salade sauvage" (suite)

     

    Si vous êtes intéressé par la découverte de ces plantes, n'oubliez pas que nous les proposons prête à consommer et, si vous souhaitez approfondir la question, nous vous proposons des animations et ateliers à la ferme.

    N'hésitez-pas à me contacter pour plus de renseignements !

     


    votre commentaire
  •  

    L'hiver a été clément, le printemps très doux, les plantes sauvages s'offrent à nos récoltes en abondance.

    Tout au long de l'année, c'est une vingtaine de plantes sauvages que nous dégustons, la plupart du temps, crues, mais aussi cuites.

    Elles sont non seulement délicieuses, mais aussi, et surtout, très nourrissantes et riches en principes actifs indispensables à notre bonne santé.

    Le sauvage comestible et médicinal est un élément clef sur la ferme !

     

    Nos cueillettes ont plusieurs fonctions :

    • nous* nourrir
    • nous* soigner
    • nourrir et soigner nos cultures (mulch, extraits fermentés, décoctions... )
    • nourrir et soigner les usagers de la ferme (marché hebdomadaire, restaurants, table paysanne)
    • assurer un suivi régulier et détaillé de la ferme

    * le "nous" inclut les personnes et les animaux de la ferme

    Nous avons un client fidèle : le château de Bois Guy, dont nous venons de vous parler dans l'article précédant.

    Depuis plusieurs mois, chaque semaine, une commande de "salade sauvage" nous est passée.

    Nous cueillons et livrons entre 6 et 12 plantes différentes, sur un total d'une vingtaine.

    La récolte s'effectue au rythme de la nature et du cycle de ces plantes. Elles sont choisies pour leur saveurs, leurs complémentarités et leurs textures.

    Elles arrivent dans les cuisines du restaurant, ultra fraîches, lavées, triées, prêtes à être dégustées, crues, sur les assiettes des convives.

    Cette salade est aussi proposée à nos "mangeurs", qu'ils viennent au marché du vendredi ou qu'ils nous en passent commande.

    Avec le retour des beaux jours, cette salade se mâtinera de plantes cultivées (feuilles et fleurs), avec de belles et bonnes aromatiques.... Mais nous en reparlerons le moment venu !

     

    Petite liste de saison... début juin

    Achillée millefeuilles

    "Salade sauvage"

    Ail des ours

    "Salade sauvage"

    Bourse à pasteur

    "Salade sauvage"

    Cardamine hirsute

    "Salade sauvage"

    Chénopode blanc

    "Salade sauvage"

    Consoude officinale

    "Salade sauvage"

    Épiaire des bois

    "Salade sauvage"

    Lamier pourpre

    "Salade sauvage"

    Lierre terrestre

    "Salade sauvage"

    Mâche

    "Salade sauvage"

     

    Suite...


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique